En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir des statistiques de visites anonymes, améliorer votre navigation et aider au traitement de vos commandes. Pour plus d'informations , cliquez ici
X J'accepte

Jusqu’à quel âge un enfant peut-il avoir un doudou ?

Complice de tous les instants, le doudou occupe une place de première importance aux yeux de l’enfant. D’abord objet de curiosité et de découvertes, puis petit compagnon de jeu, de câlins et source intarissable de réconfort, il accompagne bébé tout au long de sa tendre enfance et parfois bien au-delà. Passé les 6 ans de l’enfant, nombreux sont les parents à souhaiter que leurs petits se séparent de leur doudou. Y a-t-il un âge limite pour enlever un doudou à un enfant ? La Maison Corolle vous répond.

À quel âge un enfant peut-il se séparer de son doudou ?

Le besoin du doudou apparaît assez tôt, vers les 4-5 mois de bébé et il s’estompe généralement naturellement au cours de la sixième année de l’enfant. Mais ce n’est pas une règle d’or, et nombreux sont les petits à conserver leur tendre complice jusqu’à l’âge de 10 ou 12 ans. Certains enfants étant plus « doudouphiles » que d’autres, l’attachement à leur petit compagnon tant choyé, se prolongera simplement un peu plus longtemps.

Il faut souligner que doudou n’est pas un jouet comme les autres : c’est avant tout un objet transitionnel qui va permettre au tout-petit de mieux vivre les moments de séparation d’avec sa maman ou son papa. Selon certains experts de la petite enfance, le fait qu’un enfant prenne un doudou est une première preuve de maturité. En effet, l’enfant acquiert la capacité de transposer son attachement vers « autrui » : ce qui marque les premiers pas vers l’indépendance affective. C’est dire si le doudou est important non seulement aux yeux de l’enfant, mais aussi pour son bon développement émotionnel.

Comment aider son enfant à se séparer de son doudou ?

Il n’y a pas d’âge limite pour enlever son doudou à un enfant. Dans la plupart des cas, il le délaissera de lui-même, quand il se sentira prêt. Le rôle des parents doit être simplement d’accompagner leur enfant vers cette séparation. Mais attention, il ne s’agit pas de faire disparaître doudou du jour au lendemain. Le sevrage doit s’effectuer très progressivement. Forcer l’enfant à abandonner son doudou pourrait avoir des conséquences traumatisantes et générer du stress ou une perte du sommeil. Il est donc essentiel de respecter les besoins du tout-petit.

Quelques petites astuces peuvent aider les parents à amorcer sereinement cette séparation :

- proposer d’emmener doudou dans la voiture, mais pas dans les magasins,
- profiter de doudou à la maison, mais pas dehors,
- laisser doudou dans son lit la journée, et le retrouver le soir,
- proposer de ranger doudou dans un coffre quand l’enfant ne joue pas avec ou n’en a pas besoin.

Votre enfant choisira de lui-même le bon moment pour se séparer de son compagnon. Cette étape importante signifiera qu’il se sent à présent suffisamment grand et confiant pour se rassurer sans l’aide d’un objet. Mais ne soyez pas surpris si doudou fait occasionnellement sa réapparition en cas de petites angoisses, comme lors d’une classe verte, de vacances sans papa et maman, de gros cauchemar ou de maladie : même si votre enfant a accumulé un maximum de confiance en lui, savoir son doudou à proximité et accessible en cas de besoin, reste toujours une grande source de réconfort !