Apprendre à son enfant à jouer tout seul

Depuis sa plus tendre enfance, votre enfant a bénéficié de la présence permanente d’un adulte, si bien qu’à présent, il est difficile de le laisser jouer tout seul. Pourtant, jouer seul est très important pour le développement psychologique et moteur de votre enfant. Découvrez tous nos conseils pour lui apprendre à s’amuser en totale autonomie.

Pourquoi apprendre à son enfant à jouer tout seul ?

Apprendre à votre enfant à jouer seul est indispensable pour développer son autonomie et son sens de l’initiative. Le jeu est un excellent moyen d’améliorer sa confiance en soi. Bien que votre enfant ait besoin d’interactions sociales, jouer seul stimule sa créativité et son imagination. De loin, vous observerez votre enfant découvrir la liberté de décider des choses par lui-même (comment jouer, avec quoi, quelles histoires s’inventer...), non sans éprouver une très grande fierté. Le jeu libre va également lui apprendre à organiser ses pensées, à comprendre ses émotions et à s’habituer à être seul sans éprouver de sentiments négatifs.

Quand apprendre à son enfant à jouer tout seul ?

Avant 2 ans, l’enfant est encore très dépendant de l’adulte. Il peut être encore difficile de lui apprendre à s’amuser sans la présence d’un partenaire de jeu. Toutefois, passé cet âge, votre enfant apprend petit à petit à se considérer comme un individu à part entière. C’est entre 2 et 4 ans que votre enfant commence à utiliser le « je » pour parler de lui-même et exprimer un souhait. Lui apprendre peu à peu à jouer seul dès l’âge de 2 ans permet alors de l’aider à découvrir sa personnalité et à définir ses rapports entre lui et les autres individus. Retrouvez notre sélection de jouets et de cadeaux pour bébé de 2 ans à 4 ans. Après 3 ans, l’enfant est généralement capable de supporter une certaine solitude et de laisser libre cours à son imagination pour échafauder toutes sortes d’histoires, en compagnie de son poupon préféré.

Comment apprendre à son enfant à jouer tout seul ?

Vous l’aurez compris, le jeu libre est essentiel dans le développement de votre enfant. Toutefois, pour certains bambins, il peut être difficile de s’occuper seul, sans la présence d’un adulte. Pour favoriser l’autonomie de votre enfant, plusieurs solutions existent.

Rassurer son enfant

S’il fréquente des lieux de garde, votre enfant peut être habitué à ce qu’on lui propose des activités à faire en groupe. Rassuré par la présence permanente d’un adulte, il peut ressentir de l’inquiétude lorsqu’il ne dispose pas de toute votre attention, ou lorsqu’aucun autre enfant partage son instant de jeu. Dans un premier temps, pour le mettre à l’aise, proposez-lui une activité à faire seul mais juste à côté de vous. Expliquez-lui qu’il est possible de jouer l’un à côté de l’autre sans que ce soit toujours l’un avec l’autre. Souvent, la simple présence d’un parent dans la même pièce permet à l’enfant de ne pas éprouver de sentiment d’anxiété. Installez les jouets que vous aurez préalablement sélectionnés ensemble dans la même pièce que vous, et faites-lui part du déroulement de la prochaine session de jeu libre. Expliquez-lui que papa ou maman va faire telle chose, tandis qu’il aura du temps pour s’amuser avec ses jouets comme il le désire.

Lui accorder du temps

Vous connaissez le dicton : « Rome ne s’est pas faite en un jour ». Il en va de même pour apprendre à votre enfant à jouer seul. L’apprentissage du jeu libre est un travail de longue haleine, qui peut présenter des ratés. Votre enfant a besoin de temps pour gérer ses émotions et pour apprécier la solitude. Afin d’accepter de rester seul face à ses jeux, il doit avoir suffisamment confiance en lui et être rassuré. Pour l’encourager dans son apprentissage, félicitez-le à chaque petite victoire. Votre enfant a fait un dessin seul, sans votre supervision ? Affichez-le sur le réfrigérateur en soulignant ô combien vous êtes fier qu’il ait réussi à jouer seul.

Quels jouets acheter à son enfant pour qu’il joue seul ?

Bien choisir les jouets est indispensable pour garantir la réussite de son apprentissage du jeu libre. Jouer permet à votre enfant d’explorer son environnement, de favoriser sa motricité et de stimuler sa créativité. Pour encourager le jeu libre, ne surchargez pas sa chambre de jouets. Avoir trop de choix peut perturber l’enfant, le fatiguer et donc altérer sa capacité à se concentrer. Optez plutôt pour une sélection de jeux ludiques et intelligents, étudiés de façon à favoriser son développement.

Quand il joue seul, votre bambin imite, fait semblant, se positionne à la place de la maîtresse, de maman ou de papa. Dès le plus jeune âge, les enfants ressentent le besoin d’imiter les mêmes gestes que les adultes. L’imitation est essentielle pour construire son identité en relation avec ce qu'il vit, ainsi qu’avec son environnement.

Les jeux d’imitation sont déclinables à l’infini. Le poupon tient une place de choix dans le développement cognitif de l’enfant. Offrir un poupon à votre enfant lui permet d'exprimer ses émotions, d’enrichir son langage, et d'affirmer sa personnalité. En autonomie, le poupon est idéal pour stimuler la créativité de votre enfant, tout en se sentant rassurer en imitant papa et maman. Les poupons sont également parfaits pour travailler la motricité fine. En effet, le fait d’habiller, de déshabiller, de donner à manger ou de bercer un poupon est excellent pour le développement de la motricité fine de l’enfant. Découvrez notre grand choix d’adorables poupons adaptés à tous les âges : notre sélection de jouets et de cadeaux dès 6 mois, ou encore dès 18 mois.

C’est bien connu, la nouveauté rend les jouets plus attractifs. Nul besoin d’acheter un nouveau jouet toutes les semaines. Alternez les jouets mis à la disposition de votre enfant pour favoriser son intérêt.

Apprendre à son enfant à jouer tout seul n’implique pas de ne plus jouer avec lui. Accorder au moins un quart d’heure de jeu à votre enfant est primordial pour lui offrir toute votre attention et pour favoriser le développement de son estime personnelle. Une fois comblé d’amour, votre enfant sera d’autant plus enclin à jouer seul.