En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir des statistiques de visites anonymes, améliorer votre navigation et aider au traitement de vos commandes. Pour plus d'informations , cliquez ici
X J'accepte

Jouets et développement des bébés de 8 mois

À 8 mois, votre enfant est maintenant un petit être qui sait ce qu’il veut ! Le babillage est toujours de mise, mais grâce au développement de sa motricité, fine comme globale, il est capable de vous montrer les objets qui lui plaisent. Cette période, synonyme de grands progrès, voit aussi apparaître l’angoisse de la séparation : une étape parfois délicate mais essentielle pour gagner en autonomie.


8 mois, l’âge de la mobilité

Votre bébé est à présent un petit être capable de se tenir assis seul. Son acuité visuelle s’affine et grâce à l’éveil de ses sens et à sa tonicité musculaire, il possède une meilleure coordination et maîtrise de ses mouvements. Votre tout-petit sait désormais s’asseoir, viser un objet et s’en emparer s’il est à sa portée. Bientôt le quatre pattes, à moins qu’il ne le maîtrise déjà ! Les plus aventuriers tenteront même de s’appuyer sur les meubles pour se redresser.

À huit mois, votre petite fille ou votre petit garçon vocalise toujours et pousse même de petits cris de joie. Il ou elle répète avec facilité ses premières syllabes « pa pa pa » ou « ma ma ma » et connaît aussi le sens du mot « non ».

Votre tout-petit aime se lover dans vos bras où il se sent en totale sécurité, et redoute de plus en plus d’être séparé de vous : c’est la fameuse angoisse de séparation, aussi appelée angoisse du huitième mois. Cette étape délicate et ô combien essentielle pour gagner en autonomie, peut être adoucie par la présence d’un petit complice du quotidien : un doudou veilleuse, objet de transition et de réconfort, accompagnera idéalement votre tout-petit en votre absence, de jour comme de nuit.


L’éveil par le divertissement

Votre boutchou a fait un pas de géant : sa compréhension du monde qui l’entoure a bien évoluée. Il appréhende mieux le rapport entre les objets, comprend davantage les concepts de taille et de forme. Il est maintenant prêt pour de nouveaux éléments de divertissement. Les jouets à manipuler, les jouets qui émettent des sons ou des mélodies, les jouets qui roulent, qui s’empilent et qui se jettent à l’envi, attiseront sa curiosité et lui procureront un festival de sensation !

Les moments de jeu partagés avec les parents sont aussi une grande source de plaisir pour l’enfant : n’hésitez pas à prêter votre voix à une marionnette pour de tendres instants de complicité.


Quels jouets pour un bébé de 8 mois ?

La boîte à musique et le mobile musical sont toujours des cadeaux merveilleux. Mais puisque bébé tient maintenant bien assis, et qu’il est en mesure de coordonner sa vue et ses mains, il est temps de passer à des jouets qui lui permettront d’améliorer ses compétences : les peluches à caresser et les livres d’activité en tissu à froisser, lui permettront d’associer des émotions sensorielles. Avec les triangles multi-activités ou les formes à insérer dans le bon trou, il aiguisera son habilité et sa dextérité.

Pour vous mêler facilement au jeu, rien de mieux que les instruments de musique : maracas, xylophone, tambourin, castagnette… Votre tout-petit appréciera de découvrir en votre compagnie tous les possibles de ces drôles d’objets.

N’oublions pas non plus les incontournables doudous, ces petits compagnons rassurants qui permettront d’apaiser l’angoisse liée à la séparation et constitueront de formidables complices de jeu. Attendez-vous à ce que votre enfant vive de belles et grandes aventures avec son doudou et qu’ils deviennent au fil du temps, véritablement inséparables. Suçoté, mâchouillé, jeté à terre, traîné au sol : une chose est certaine, le doudou fétiche de votre tout-petit va en voir de toutes les couleurs ! Un conseil : demandez-vous dès à présent comment laver un doudou pour qu’il conserve toute sa douceur !

 

Les enfants ne se développent pas tous au même rythme. Les aptitudes décrites en fonction de l’âge sont donc à prendre comme des repères. Si vous vous questionnez sur le développement de votre enfant, demandez conseil à votre médecin.